La Jaguar Type E est une des voitures de courses des années 60 les plus connues au monde. Véritable emblème de la voiture de course de l’époque, la jaguar type E est aujourd’hui une voiture de luxe et de collection, particulièrement appréciée dans le domaine automobile à cause de ses particularités techniques. Complètement britaniques, la Jaguar Type E a su répondre parfaitement aux besoins des automobilistes et pilotes de course de l’époque, au point de se marquer définitivement dans l’histoire de l’automobile. Réelle révolution dans son aspect aérodynamique à l’époque, sa carcasse est aujourd’hui unique et reconnaissable parmi des centaines d’autre modèle. Faisons un petit tour dans l’histoire de la fameuse Jaguar Type E pour comprendre l’ampleur de cette voiture.

Quelle est l’histoire de la Jaguar Type E ?

jaguar-type-eA l’instar de la majorité des voitures de collections, la Jaguar Type E a d’abord été construite dans un but bien précis : répondre aux besoins des pilotes de courses des années soixantes en matière de performances. C’est ainsi qu’elle a d’abord été fabriquée comme une voiture purement faite pour la compétition, en s’inspirant directement de sa ligne qui l’a précédé la fameuse type D. C’est alors qu’elle a adopté un moteur à 6 cylindres en minimisant sa masse, ce qui était révolutionnaire pour l’époque. Cette voiture fut alors fabriquée uniquement pour Malcolm Sayer vers la fin des années cinquante, puis après mures réflexion elle fut envoyée en usine pour commencer des prototype que l’on pouvait commercialiser, et c’est comme cela qu’elle est née.

La Jaguar Type E d’aujourd’hui, qui est une simple version en acier des premiers prototypes et destinée à un usage plus polyvalent. La jaguar type E a reçu un succès fou dès sa commercialisation à cause d’une particularité qui la démarquait grandement de sa concurrence : elle était bon marché. En effet, le prix de cette voiture était faible par rapport aux prix annoncés par les firmes concurrentes. Pourtant, les performances de la Jaguar Type E étaient plus que jamais au rendez-vous. En effet, on annonçait déjà une vitesse maximale pouvant atteindre les 240 km/h, ce qui était inédit. Elle a alors été très bien acceuillie par toute la critique et tout le monde s’est empressé pour l’avoir. Même si d’un point de vue purement automobile, la Type E n’était qu’un mixe entre des technologies qui existaient déjà et aucune innovation n’a été apporté à ce niveau car elle s’inspirait beaucoup de la type D.

Ce qui peut la différencier c’est simplement l’optimisation des technologies utilisées : en effet, la type E a allié plusieurs conceptions différentes pour aboutir à une automobile de course complètement optimisée. Et même si cela a compliqué quelque peut sa conception à cause de la superposition de plusieurs caractéristiques, ça aura quand même servi à lui donner des performances extraordinaires pour l’époque.

La Jaguar Type E était donc une voiture qui ne coûtait pas cher à l’achat mais qui demandait beaucoup d’entretien à la longue, un entretien qui pouvait devenir important et empiéter sur l’aspect financier. Cependant, cela n’a pas empêché les amateurs de voiture de l’époque de s’en procurer à cause de sa tenue de route et sa vitesse atteinte qui étaient tout bonnement inédit pendant les années soixante.

Il est à noter que pour des raisons techniques et afin de suivre une évolution continue de la voiture, la Jaguar Type E a été disponible en plusieurs modèles et plusieurs séries. On cite :

  • La jaguar Type E série 1 roadster ou coupé
  • La jaguar type E série 1,5 (un et demi) coupé.
  • La jaguar Type E Série 2 roadster
  • La jaguar Type E série 3 roadster ou coupé

Quelles sont les caractéristiques techniques de la Jaguar Type E ?

interieur-jaguar-type-eAfin d’avoir une excellente représentation de la qualité de la Jaguar Type E pour l’époque, il suffit simplement de jeter un coup d’œil sur ses caractéristiques techniques.

Prenons par exemple le modèle Série 1 qui englobe ces caractéristiques :

  • Un moteur à 6 cylindre
  • Carburée en essence
  • Un régime maximal du moteur de 4000 tour par mn pour un couple moteur de 411 Nm.
  • Une boite de vitesse non synchronisé à 4 rapports
  • Des roues motrices de propulsion

Il est toutefois à noter que ces caractéristiques peuvent être différentes selon le modèle et la série de la voiture.

0 Comments

Leave a Comment

FOLLOW US

GOOGLE PLUS

PINTEREST

FLICKR

INSTAGRAM

TAGS

Advertisement

img advertisement

Archivies

RECENTPOPULARTAG

Social